Expertise

Technique MEBP®

Origine de la technique

La Technique MEBP® est basée sur la technique du Shiatsu mais a été spécifiquement adaptée par Mélissa Boulanger pour répondre aux besoins des enfants à besoins particuliers, tels que ceux atteints d’autisme, de TDA/H, d’anxiété, de syndrome de Gilles de la Tourette et de troubles de modulation sensorielle. Cette méthode, unique en son genre, a été développée pour s’adapter aux besoins sensoriels et comportementaux spécifiques de ces enfants.

technique MEBP®

Réservez une séance avec la technique MEBP® à Chambourcy

Qu’est-ce que la technique MEBP® ?

La technique MEBP® (Massage pour Enfants à Besoins Particuliers) est une approche thérapeutique inspirée du Shiatsu, spécialement conçue pour les enfants ayant des besoins particuliers tels que l’autisme, le TDA/H, l’anxiété, le syndrome de Gilles de la Tourette et les troubles de la modulation sensorielle.

Caractéristiques de la technique MEBP®

  • Adaptabilité : Le praticien s’adapte à l’enfant, et non l’inverse.
  • Environnement : Se pratique au sol, sur un futon, permettant à l’enfant de rester habillé et libre de ses mouvements.
  • Sécurité : Le futon réduit les risques liés à la hauteur et favorise une proximité sécurisante entre l’enfant et le praticien.
  • Routine visuelle : Des routines visuelles structurent la séance, aidant l’enfant à comprendre le déroulement du massage.

Bienfaits de la technique MEBP®

Système proprioceptif

  • Amélioration de la conscience corporelle : Permet à l’enfant de mieux comprendre et ressentir son corps.
  • Meilleure concentration et disponibilité : Aide l’enfant à se concentrer et à être plus attentif.
  • Gestion de l’anxiété et de la colère : Réduit les niveaux d’anxiété et aide à contrôler la colère.
  • Réduction du stress : Aide à diminuer le stress quotidien.
  • Amélioration de la qualité du sommeil : Favorise un meilleur sommeil.
  • Tolérance accrue au toucher : Augmente la capacité de l’enfant à accepter et apprécier le toucher.
  • Amélioration de la digestion et réduction de la constipation : Aide à réguler le système digestif.
  • Réduction des migraines et maux de tête : Diminue la fréquence et l’intensité des migraines.
  • Diminution des tics nerveux : Réduit les tics nerveux et les comportements répétitifs.
  • Réduction des comportements d’autostimulation : Aide à diminuer les comportements d’autostimulation.

Plans psychologique et émotionnel

  • Conscience accrue des émotions : Aide l’enfant à mieux comprendre et exprimer ses émotions.
  • Augmentation de l’estime de soi : Renforce la confiance en soi.
  • Résistance accrue au stress : Augmente la résilience face au stress.
  • Amélioration de la concentration : Favorise une meilleure attention et concentration.
  • Diminution du stress : Aide à gérer et réduire le stress.

Plans sensoriel et psychomoteur

  • Meilleure conscience corporelle : Aide l’enfant à être plus conscient de son corps.
  • Éveil du sens du toucher : Stimule et améliore le sens du toucher.
  • Tolérance accrue au toucher : Aide l’enfant à mieux accepter le toucher.
  • Apaisement des douleurs chroniques : Réduit les douleurs chroniques.
  • Réduction des migraines et des maux de tête : Diminue la fréquence et l’intensité des migraines.
  • Diminution des tics nerveux : Réduit les tics nerveux et les comportements répétitifs.

Fonctionnement général de l’organisme

  • Apaisement et calme : Induit une sensation de calme et de bien-être.
  • Soulagement de la douleur : Aide à soulager diverses douleurs.
  • Amélioration du sommeil : Favorise un sommeil de meilleure qualité.
  • Augmentation de la capacité respiratoire : Améliore la respiration.
  • Amélioration de la digestion : Aide à réguler le système digestif.
  • Meilleure circulation sanguine et lymphatique : Favorise une meilleure circulation.

Structure et posture du corps

  • Muscles plus souples et élastiques : Améliore la souplesse et l’élasticité des muscles.
  • Relâchement des tensions dues aux tics nerveux : Réduit les tensions musculaires causées par les tics.
  • Amélioration de la mobilité articulaire : Favorise une meilleure mobilité des articulations.
  • Plus grande amplitude des mouvements : Augmente la liberté de mouvement.

Comment pratiquer

La Technique MEBP® se pratique au sol, sur un futon, et par-dessus les vêtements pour que l’enfant n’ait pas besoin de se dévêtir. Chaque séance dure environ 30 minutes et consiste en des pressions profondes et/ou des effleurages, adaptés aux caractéristiques sensorielles de chaque enfant.

Les sessions sont structurées avec des routines visuelles pour aider l’enfant à suivre le déroulement du massage. Un suivi régulier est recommandé, débutant par des séances hebdomadaires, puis bimensuelles.

Déroulement d’une séance

  • Durée : 30 minutes.
  • Techniques : Utilisation de pressions profondes et/ou d’effleurages, adaptées aux besoins sensoriels de chaque enfant.

Suivi et régularité

La technique MEBP® doit être envisagée comme un suivi régulier plutôt qu’un événement ponctuel. Il est recommandé de commencer par des séances hebdomadaires, puis de les espacer à une fréquence bimensuelle.

Un enfant vêtu de vêtements sombres reçoit un massage du dos alors qu'il est allongée face contre terre sur un tapis dans une pièce bien éclairée. Sophie Husson exerce une pression avec ses mains sur le dos.
Illustration de neuf visages souriants de dessins animés avec diverses coiffures et couleurs de cheveux, disposés dans une grille sur fond violet.

Accréditations

La technique MEBP® est accréditée par plusieurs fédérations, associations et ministères, tels que :

  • Fédération Québécoise des Massothérapeutes
  • L’Association professionnelle des massothérapeutes spécialisés du Québec
  • Fondation ASCA (Suisse)
  • Fédération Française de Shiatsu Masunaga
  • National Certification Board For Therapeutic Massage & Bodywork (NCBTMB) – États-Unis
  • Estonian Ministry of Education and Research
  • Massage Therapists Association of Nova Scotia

La Technique MEBP® est mondialement reconnue et appuyée par la recherche scientifique, notamment grâce à une étude dirigée par Nathalie Poirier, psychologue et neuropsychologue, à l’Université du Québec à Montréal.

Témoignages

5/5

Témoignages

5/5